Qui fait passer un champ visuel ?

Le champ visuel est la portion que les yeux sont en mesure de percevoir dans un espace donné. Son examen permet de dessiner cette zone afin de déterminer certaines anomalies. Découvrez chez qui et comment il se déroule.

Déroulement de l’examen du champ visuel

Le médecin ophtalmologue est le spécialiste qui fait passer le champ visuel. Il se charge de faire quelques évaluations oculaires afin de confirmer un diagnostic clinique. Il réalise ces examens dans le but de suivre une maladie d’ores et déjà détectée.

A découvrir également : Quelles prestations sont remboursées par l'assurance-maladie ?

Dans la salle, le professionnel de santé procède aux tests pendant que vous êtes assis. Il vous demande de placer votre visage dans une coupole blanche à la verticale. Votre menton quant à lui, est posé sur un support. Rassurez-vous, le tout est disposé pour que vous soyez dans le confort.

Ensuite, l’ophtalmologue vous cache un œil pendant que le second fixe un point lumineux. Ce dernier est situé au centre de la coupole blanche éclairée. Lorsqu’il apparaît sur le côté, vous devez le signaler à l’aide d’un bouton qui sera mis à votre disposition.

A voir aussi : Bien-être et santé : les clés pour un bien-être durable

Quand effectuer un examen de champ visuel ?

L’examen du champ visuel est réalisé dans le but de détecter et d’observer la progression de certaines maladies. Plusieurs facteurs sont à l’origine de sa dégradation.

Les neuropathies optiques aiguës

Ces maladies se caractérisent par la détérioration du nerf optique. Elles sont engendrées par :

  • des inflammations infectieuses ;
  • des tumeurs ;
  • des médicaments.

Elles peuvent être aussi héréditaires. Pour savoir si vous en souffrez, vous constatez une baisse de l’acuité ou une amputation du champ de vision.

Le glaucome chronique

Cette pathologie est asymptomatique. Elle est évolutive et devient dangereuse lorsque le diagnostic ne se fait pas à temps. Elle affaiblit la qualité du nerf optique et lui donne un aspect particulier. Plus elle progresse, plus vous avez du mal à voir.

La rétinopathie

Cette maladie affecte la rétine et les vaisseaux sanguins du fond de l’œil. Le diabète et l’hypertension en sont les principales causes. Cette pathologie est en mesure de vous créer une cécité totale si elle n’est pas vite diagnostiquée.

Les tumeurs cérébrales

Les tumeurs cérébrales provoquent également la dégradation du champ visuel. Cela survient lorsque les connecteurs oculaires sont touchés. Leur retrait est possible quand elles ne sont pas à un stade avancé.

Cet examen permet de détecter plusieurs autres pathologies comme la méningite, les accidents vasculaires cérébraux ou encore la sclérose en plaques.

En gros, l’ophtalmologue est le spécialiste qui fait passer le champ visuel. Cette évaluation médicale lui permet d’identifier ou de suivre certaines maladies.

Les différentes pathologies diagnostiquées par l’examen du champ visuel

Lors d’un examen de champ visuel, le médecin peut détecter différentes pathologies qui affectent la vision. Au-delà des maladies précédemment évoquées, il existe d’autres affections que cet examen permet de dépister.

Cette maladie est causée par une diminution du flux sanguin dans le nerf optique. Elle se manifeste souvent chez les personnes souffrant d’hypertension artérielle ou ayant subi un accident vasculaire cérébral (AVC). Les symptômes incluent une perte partielle ou totale de la vision et des douleurs oculaires.

Le chiasma optique est la zone où les deux nerfs optiques se croisent à l’intérieur du crâne. En cas de tumeur située à cet endroit, l’examen du champ visuel peut révéler une hémianopsie bitemporale : c’est-à-dire une perte simultanée des champs visuels latéraux sur chaque œil.

Cette maladie génétique entraîne une dégénérescence progressive de la macula (la partie centrale de la rétine). Les premiers signaux sont souvent un flou et/ou une distorsion des images perçues au centre du champ visuel. L’examen du champ visuel permettra donc de confirmer ce diagnostic.

D’autres pathologies peuvent être diagnostiquées durant cet examen, comme la kératocône (déformation de la cornée), le syndrome de l’œil sec ou encore certains types d’infections oculaires.

Il faut souligner que l’examen du champ visuel ne permet pas toujours un diagnostic précis. C’est une méthode complémentaire aux autres examens ophtalmologiques pour établir un diagnostic et suivre les pathologies déjà connues chez le patient. N’hésitez pas à consulter votre médecin si vous présentez des symptômes inquiétants liés à votre vision.

Comment interpréter les résultats de l’examen du champ visuel

Une fois l’examen du champ visuel effectué, vous devez vous pencher sur les résultats pour en comprendre la signification. Dans cette section, nous allons expliquer comment interpréter ces résultats et ce qu’ils peuvent révéler.

Il faut savoir que le résultat de l’examen du champ visuel est une carte qui représente les zones où la vision est altérée ou perdue. Il peut s’agir d’une diminution partielle ou totale des champs visuels, selon les pathologies identifiées.

Les professionnels de santé utilisent différentes échelles pour quantifier ces altérations. Par exemple, ils peuvent mesurer la sensibilité aux contrastes tels que blanc/noir ou rouge/vert dans différentes zones du champ visuel en utilisant un seuil minimal détectable (SMD) en décibels (dB). Le SMD correspond à la plus petite valeur visible par l’œil humain dans chaque zone testée.

Lorsque le seuil minimal détectable devient plus élevé dans certaine(s) zone(s), cela indique une perte de sensibilité à cet endroit-là. Les données sont ensuite comparées à celles attendues chez une personne normale du même âge et de sexe similaire.

Comment lire une carte des champs visuels ?
La plupart des cartographies fournies par les examens modernes sont générées automatiquement par ordinateur grâce aux données collectées lors de l’examen. La carte comporte donc plusieurs informations importantes telles que :
• Les valeurs numériques précisant le niveau de détection lumineuse pour chaque point de test du champ visuel.
• Les valeurs normales attendues pour le niveau de détection lumineuse en fonction des points de test.
• Les zones où la vision est perdue ou altérée.

Cette carte peut être interprétée par un professionnel compétent qui sera capable d’identifier une perte partielle ou totale du champ visuel, ou encore les signes d’une maladie spécifique.

L’examen du champ visuel est un outil essentiel dans le diagnostic et la surveillance des pathologies oculaires. Il permet à l’ophtalmologiste d’avoir une idée précise sur les zones affectées et leur étendue. Si vous avez subi cet examen récemment et que vous êtes inquiet quant aux résultats obtenus, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre ophtalmologiste pour lui demander toutes les explications nécessaires à la bonne compréhension de ces données complexes.

RELATED POSTS