Comment est fait le calcul de la retraite ?

À un moment donné de votre vie professionnelle, vous devez commencer par préparer votre retraite. Aussi, savoir comment se calcule une pension de retraite en fait partie. Pour en apprendre davantage, lisez ceci.

Formule de calcul de la retraite

Le principe général du calcul de la retraite prend en compte les trois éléments ci-après :

A lire aussi : Les dernières évolutions du paiement électronique à connaître

Pour connaître donc le montant de votre pension de retraite de base, vous n’aurez qu’à associer ces trois éléments. Cela donne : salaire annuel moyen multiplié par le taux de liquidation multiplié par la durée de cotisation ou la durée de référence.

Par ailleurs, cette formule peut connaître des modifications en fonction de votre situation personnelle à savoir le nombre d’enfants élevés, l’incapacité de travail, etc. Aussi, si vous travaillez en dehors de l’âge de départ à la retraite, vous pouvez avoir un certain avantage (« surcote »). Dans ce contexte, le calcul de votre pension de retraite prendra également en compte cela.

Salaire moyen reçu par an

Le calcul de votre salaire annuel moyen se fait sur la base de vos 25 meilleures années d’exercice. Le montant de ce salaire est la moyenne des salaires bruts mieux valorisants que vous avez perçus au cours de vos 25 années d’exercice.

Si vous avez exercé pendant moins de 25 ans, votre salaire moyen reçu par an est calculé en fonction de toutes les années durant lesquelles vous avez cotisé.

Taux de liquidation

Le taux de liquidation varie en fonction de la durée de cotisation et de l’âge. Le taux maximum légal appliqué à l’âge du taux plein est de 50 %. Il faut noter que l’âge de taux plein est 67 ans contrairement à l’âge de départ qui est fixé à 62 ans.

Les documents essentiels à l’estimation de la pension de retraite

Pendant les préparatifs de votre départ à la retraite, vous aurez besoin essentiellement de deux documents pour estimer au mieux votre pension de retraite. Au nombre de ces documents, vous avez l’estimation indicative globale (EIG) et le relevé de situation individuelle (RIS).

Quant à l’EIG, il s’agit d’un document conçu par votre caisse de retraite tous les 5 ans que vous commencez par recevoir dès l’âge de 55 ans. Il comporte :

  • la date indicative de votre départ à la retraite à taux plein ;
  • une fiche regroupant tous les organismes auprès desquels vous avez cotisé ;
  • une estimation du montant de la pension de retraite.

Quant au RIS, il est disponible dès l’âge de 35 ans contrairement à l’EIG et il récapitule tout votre parcours professionnel. Il présente également tous vos droits acquis auprès des différentes structures de retraite.

Les différentes options pour prendre sa retraite

Il existe plusieurs options possibles pour prendre sa retraite. Tout d’abord, il y a la possibilité de partir à l’âge légal de départ en retraite fixé actuellement à 62 ans. Cette option permet de bénéficier d’une pension de retraite à taux plein si vous avez cotisé le nombre requis de trimestres.

Une autre possibilité est celle du départ anticipé. Dans ce cas, vous pouvez partir dès l’âge de 60 ans avec une décote sur votre pension ou encore avant cet âge dans certaines situations comme le handicap ou les carrières longues.

Il est aussi possible d’envisager un report du départ en retraite au-delà des 62 ans si vous souhaitez augmenter vos droits à la pension en atteignant ainsi un nombre suffisant de trimestres cotisés. L’avantage est que votre pension sera majorée et ce jusqu’à l’âge maximum du droit à la retraite (soit 70 ans).

Sachez qu’il existe aussi une option progressive qui permet aux assurés ayant atteint l’âge légal mais n’ayant pas acquis tous leurs droits de cumuler travail et pensions pendant une durée pouvant aller jusqu’à trois années consécutives.

Le choix final doit être mûrement réfléchi selon votre situation personnelle et professionnelle afin d’éviter tout regret futur lié notamment au niveau financier.

Les astuces pour optimiser sa pension de retraite

L’objectif de tout travailleur est d’optimiser ses droits à la retraite et ainsi bénéficier d’une pension confortable. Pour cela, il existe quelques astuces à connaître.

La première astuce consiste à travailler plus longtemps. Effectivement, chaque année travaillée après l’âge légal permet d’acquérir des trimestres supplémentaires et donc d’améliorer le montant final de votre pension.

Autre solution : cotiser davantage. Si vous avez la possibilité de faire des versements volontaires sur votre compte individuel ou si vous êtes travailleur indépendant, n’hésitez pas à cotiser au-delà du minimum nécessaire pour acquérir une retraite complète. Cela aura un impact direct sur le montant final de votre pension.

Vous devez vous informer régulièrement sur les règles en vigueur concernant les pensions de retraite. Il peut y avoir des changements législatifs qui peuvent impacter vos droits acquis ou encore des opportunités offertes par certains dispositifs comme le PERP (Plan Epargne Retraite Populaire).

Vous devez pallier l’éventuelle baisse significative du niveau de vie occasionnée par un départ anticipé notamment.

Plusieurs options s’offrent aux actifs souhaitant bénéficier d’une bonne qualité de vie lorsqu’ils prendront leur retraite. Vous devez bien vous renseigner, optimiser votre carrière professionnelle et adopter des comportements financiers adéquats pour vous assurer une retraite confortable.

RELATED POSTS