Quels sont les droits de la femme en cas de divorce ?

Le divorce est la rupture officielle du mariage civil ou religieux qui lie deux personnes. Généralement, un homme et une femme. L’occurrence du divorce demeure une procédure administrative qui est accompagnée de plusieurs conséquences des deux côtés. Elle peut affecter positivement ou négativement les parties prenantes. Dans cette optique, quels sont les droits de la femme en cas de divorce.

Quels sont les droits de la femme pendant la procédure de divorce ?

Pendant la procédure de divorce, les femmes sont généralement confrontées à d’énormes difficultés. Lorsqu’elle s’occupe uniquement des tâches ménagère pendant le divorce, la femme présente d’énormes difficultés financière. Ces problèmes viennent s’ajouter à d’énormes problèmes psychologiques. Surtout quand vous avez des enfants, la pression est énorme. Cependant, pas de panique.

Lire également : Anne Dewavrin : biographie et fortune

Pendant la procédure, vous avez éventuellement le droit de garder les enfants. Par ailleurs, la garde peut être alternée en cas de recours de votre conjoint. Pour couvrir les problèmes relatifs à la gestion des frais de divorce et les autres frais essentiels, vous pouvez prétendre à la pension alimentaire. Cette dernière est versée dès que la procédure de divorce est engagée.

La pension alimentaire est le montant qui est versé par un des deux éventuels ex-époux à son ex-conjoint potentiel pour que ce dernier puisse subvenir à ses propres besoins. Ce montant peut correspondre à la somme d’argent nécessaire pour couvrir les frais alimentaires, l’éducation et le logement des enfants. Dès que le divorce est prononcé, l’obligation de donner la pension alimentaire prend fin.

A lire aussi : Nettoyage écologique

Quels sont les droits de la femme lorsque le divorce est prononcé ?

En matière de doit de la femme après le divorce, on distingue aussi deux volets essentiels. Il s’agit du droit de la femme à garder les enfants et son droit de percevoir des aides financières. Lorsqu’il s’agit de la garde des enfants, on peut distinguer la garde exclusive et la garde alternée. Très répandue, la garde exclusive est souvent accordée à la femme. Dans ce cas, l’homme peut disposer des droits de visite et d’hébergement. Par ailleurs, le choix du mode de garde s’effectue sur un accord commun des parents ou par le juge si ces derniers ne s’entendent pas.

Concernant les aides financières, la femme peut obtenir une prestation compensatoire pour équilibrer son niveau de vie. C’est une somme qui est accordée au conjoint qui ne touche pas de revenu ou qui touche peu de revenus. Pour bénéficier de cette somme, il est conseillé de déposer une demande au cours de la procédure de divorce. Vous avez aussi la possibilité d’en faire mention dans la convocation de divorce.

RELATED POSTS