Quels sont les avantages de l’invalidité ?

L’invalidité est l’incapacité d’une personne d’honorer son contrat de travail. Dû à un accident ou une maladie, l’incapacité exerce une forte influence sur le temps de travail effectif. La législation française affirme que l’invalidité représente l’impossibilité d’une personne d’assurer normalement ses missions des suites d’une réduction partielle ou totale de sa capacité de travail. Découvrez dans cet article les avantages de l’invalidité.

Quelles sont les prérogatives de l’invalidité ?

La conséquence directe de l’invalidité est la réduction du contrat de travail à temps partiel. En cas d’invalidité, le recruteur n’a aucun motif légitime pour licencier son employeur. Même s’il s’agit d’un licenciement pour inaptitude physique. Lorsque l’invalidité est reconnue, l’assuré ou la victime bénéficie de plusieurs avantages sociaux.

A lire en complément : Qui fait passer un champ visuel ?

En premier lieu, il bénéficie d’une pension d’invalidité. Ce dernier représente un revenu de remplacement ayant pour but de compenser la perte de salaire. Évidemment, il résulte de l’incapacité de travail ou de gain due à une maladie ou un accident professionnel. Aussi, la victime de l’invalidité bénéficie de plusieurs avantages fiscaux. Les avantages fiscaux se traduisent par l’attribution d’une réduction d’impôts. Pour bénéficier de cette dernière, vous devez détenir une carte d’invalidité.

C’est la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) qui la délivre. Une personne victime d’invalidité bénéficie aussi d’une Allocation Supplémentaire d’Invalidité. Pour toucher cette somme, il faut que le cumul des ressources et de la pension d’invalidité soit inférieur à 800 £. Parmi les avantages, la plus importante est la pension d’invalidité.

Lire également : Qu’est ce que le métier de vétérinaire ?

Quelles sont les démarches nécessaires pour toucher la pension d’invalidité ?

Normalement, c’est votre caisse d’assurance maladie qui prend en charge cette initiative. Mais, si elle ne le fait pas, vous avez la possibilité de le faire vous-même. Pour cela, devez remplir le formulaire CERFA n°111778*05. Une fois rempli, ce dernier devra être accompagné de plusieurs pièces justificatives pour être pris en compte.

Au nombre de ces derniers, on distingue : le dernier avis d’imposition, la pièce justificative et le titre de séjour si vous êtes un étranger. Aussi, en fonction de votre statut, vous devez fournir toute notification de rente pour accident de travail ou maladie professionnelle ; la notification de pension d’invalidité autre que celle versée par le régime général ; la notification de pension militaire.

Lorsque le document est complet, il devra être adressé à votre CPAM. Ce dernier dispose d’un délai de deux mois pour vous notifier sa décision par courrier avec accusé de réception. Dans le courrier, vous retrouvez la catégorie d’invalidité et le montant qui y est lié.

RELATED POSTS